External content might be used on this page. Please refer to the note at the bottom of this page.

EXPRESSION D’INTÉRÊT: l’Afrique Centrale et Orientale

APPEL À EXPRESSION D’INTÉRÊT TERMES DE RÉFÉRENCE

AU / NEPAD Réseau des Centres d’Excellence pour l’Afrique Centrale et Orientale (AU/NEPAD CEANWATCE)

  • Ce document est un appel à manifestation d’intérêt pour les universités et les institutions de recherche en sciences de l’eau afin de constituer et de devenir membres du Réseau des Centres d’Excellence de l’UA / NEPAD de l’Afrique Centrale et de l’Afrique de l’Est (AU / NEPAD CEANWATCE).
  • Deux réseaux d’eau de l’UA / NEPAD ont déjà été créés en Afrique australe (UA / NEPAD SANWATCE) et en Afrique de l’Ouest (UA / NEPAD WANWATCE).
  • Cet appel s’adresse principalement aux pays d’Afrique Centrale et de l’Est qui ne sont pas actuellement représentés dans les Réseaux d’excellence de l’UA / NEPAD et comprennent des institutions des pays suivants : Cameroun, Guinée Équatoriale, Sao Tomé et Principe, Gabon, Congo (Brazzaville), République Centrafricaine, Tchad, Soudan du Sud, Ouganda, Rwanda, Burundi, Kenya, Éthiopie, Somalie, Djibouti, Érythrée et Soudan.
  • Chaque pays est encouragé à participer à cet appel en présentant une candidature maximum. Des dérogations sont possibles et doivent être dûment justifiées. Les organismes techniques ou de recherche des Communautés Économiques Régionales pourraient également présenter leur candidature.
  • Le réseau nécessite un secrétariat pour son bon fonctionnement. Les institutions intéressées à l’accueillir ont la possibilité de l’indiquer dans leur dossier de candidature, et sont invitée à indiquer leur(s) motivation(s) et éventuellement de les appuyer.
  • Les exigences minimales / conditions requises pour constituer une candidature ainsi que les critères de sélection des candidats sont détaillés dans cet appel.
  1. À propos de l’UA / NEPAD CEANWATCE.
  2. D’où vient notre mandat?
  3. Objet de cet appel
  4. Piliers thématiques.
  5. Admissibilité et conditions institutionnelles requises.
  6. Critères de sélection.
  7. Évaluation des candidatures.
  8. Processus de soumission et de sélection.
  9. Date limite de réception des dossiers.
  10. Envoyer votre candidature.
  11. Information additionnelle et demandes de renseignements.

Haut

1.     À propos de l’UA / NEPAD CEANWATCE

L’UA / NEPAD CEANWATCE sera un réseau d’institutions d’enseignement supérieur et de recherche pour la région d’Afrique Centrale et Orientale, chargé de mener une recherche scientifique de haut niveau dans le domaine de l’eau et les secteurs connexes. Ce réseau fera partie intégrante de l’initiative UA / NEPAD des Centres d’Excellence des sciences de l’eau.

L’objectif principal de l’initiative des Centres d’Excellence de l’UA / NEPAD est de renforcer la collaboration/mise en réseau institutionnelle et l’amélioration du soutien du secteur recherche à l’élaboration des politiques dans le secteur de l’eau sur le continent africain.

Haut

2.     D’où vient notre mandat?

Le 22 novembre 2006, les Ministres Africains responsables du secteur Eau ainsi que les Ministres Africains responsables du secteur Sciences et Technologies (AMCOW et AMCOST) se sont réunis au Caire, en Égypte. Par résolution, les délégués se sont engagés à créer un réseau africain d’excellence pour le développement des Sciences et Technologies dans le secteur de l’eau. Le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (UA / NEPAD) a également été chargé de superviser les activités des Centres d’Excellence des sciences de l’eau.

Sur la base de cette résolution, le Réseau des centres d’excellence de l’Afrique Australe (AU / NEPAD SANWATCE) et le Réseau des centres d’excellence de l’Afrique de l’Ouest (UA / NEPAD WANWATCE) ont été créés pour répondre aux besoins de recherche et de développement des capacités de ces régions.

Les membres actuels de l’UA / NEPAD SANWATCE comprennent:

  1. Université de Stellenbosch (Afrique du Sud) – en tant que Centre d’Excellence et secrétariat du réseau de l’Afrique Australe;
  2. Centre international pour l’économie de l’eau et la gouvernance en Afrique (Mozambique);
  3. Université du KwaZulu-Natal (Afrique du Sud);
  4. Université de Western Cape (Afrique du Sud);
  5. Université du Malawi (Malawi)
  6. Université de Zambie (Zambie);
  7. Université du Botswana (Botswana);
  8. Le Conseil de la Recherche Scientifique et Industrielle, CSIR (Afrique du Sud);
  9. Polytechnique de Namibie (Namibie);
  10. Université nationale des sciences et de la technologie (Zimbabwe);
  11. Université de Maurice (Ile Maurice).

Les membres actuels de l’UA / NEPAD WANWATCE comprennent:

  1. Université de Cheikh Anta Diop (Sénégal) – en tant que Centre d’Excellence et secrétariat du réseau de l’Afrique de l’Ouest ;
  2. Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE) (Burkina Faso);
  3. Université du Bénin (Nigéria) ;
  4. Institut national des ressources en eau (Nigeria);
  5. Université Kwame Nkrumah pour les sciences et la technologie (Ghana). 

Haut

3.     Objet de cet appel

L’appel à manifestation d’intérêt vise à créer un réseau UA / NEPAD de Centres d’Excellence des sciences de l’Eau en Afrique Centrale et Orientale. Les pays invités à soumettre une candidature sont: Cameroun, Guinée Équatoriale, Sao Tomé-et-Principe, Gabon, Congo (Brazzaville), République Centrafricaine, Tchad, Soudan du Sud, Ouganda, Rwanda, Burundi, Djibouti, Érythrée et Soudan. 

Haut

4.     Piliers thématiques

Les activités scientifiques à développer et à mettre en œuvre dans le cadre du réseau des Centres d’excellence de l’eau de l’UA / NEPAD se concentrent sur les quatre piliers thématiques suivants:

  • Analyse du climat: hydrologie de surface, variabilité climatique/ évènements extrêmes, méthodes et techniques de modélisation, collecte de données (qualité, partage et le traitement), analyse(s) statistique(s), simulation de scénarios climatiques incluant les impacts des phénomènes de sécheresse (disponibilité de l’eau) et inondations ;
  • WEF (Nexus Eau-Énergie-Sécurité Alimentaire): analyse à travers des scénarios sur la répartition, l’utilisation et la consommation de l’eau, y compris les modèles socio-économiques, évaluation de la quantité d’eau, son affectation à des utilisations concurrentes et du principe d’équité, pratiques de gestion de l’irrigation, dessalement de l’eau de mer, impacts des établissements humains, agriculture (engrais, nutriments), industries (mines) sur la qualité de l’eau, énergie/production hydroélectrique, dégradation des sols (perte de fertilité, érosion), transport des sédiments, et sédimentation des réservoirs.
  • Eaux souterraines: caractérisation des systèmes aquifères (géométrie, propriétés hydrogéologiques), évaluation de recharge/stockage/décharge, impacts sur la qualité des eaux souterraines, recharge artificielle, connaissances spécifiques relatives aux forage, aux stratégies de surveillance ;
  • Gouvernance et Diplomatie de l’Eau: approches participatives sur la gouvernance de l’eau, mise en réseau des institutions, y compris relativement à la gestion des dépôts de données, évaluation et impact(s) des différentes pratiques de gouvernance de l’eau, méthodologies et outils pour la diplomatie de l’eau, évaluation du niveau de coopération et conflits sur l’eau.

La liste ci-dessus des axes de travail doit être considérée comme indicative et non exhaustive. Les Centres d’Excellence sélectionné auront la possibilité de développer, de mettre en œuvre et de contribuer à des initiatives et projets de recherche, autour de ces piliers thématiques dans le contexte africain et procéder à des études de cas.

Dans le cadre du programme d’appui de la Commission Européenne, l’initiative du Réseau des Centres d’Excellence des sciences de l’eau de l’UA / NEPAD peut contribuer aux couts associés à la collaboration des Centres Africains d’Excellence relative à des activités de recherche et de formations identifiées dans le cadre de ce programme. En aucun cas, le programme ne financera ni subventionnera les institutions elles-mêmes et/ou des dépenses d’exploitation. Les centres internationaux, basés en Afrique ou non, peuvent participer aux activités du réseau, conformément aux conditions requises (voir point 5), cependant ils assumeront la charge et les dépenses associées à leur participation.

Haut

5.     Admissibilité et conditions institutionnelles requises

Conformément aux objectifs initiaux approuvés par l’AMCOW et l’ANCOST, les institutions candidates à l’UA / NEPAD CEANWATCE doivent démontrer et remplir les conditions institutionnelles suivantes:

  1. Identité institutionnelle – être une institution à but non lucratif reconnue qui travaille dans le domaine de la recherche et de la gestion des ressources en eau depuis au moins trois ans, dotée d’un statut juridique en vertu du droit national;
  2. Existence et capacité à construire et à maintenir une masse critique de scientifiques et / ou d’ingénieurs, de techniciens et d’innovateurs technologiques de renommée internationale ou régionale;
  3. Une structure de gouvernance identifiable avec des mécanismes clairs et une hiérarchie pour prendre des décisions effectivement;
  4. Rôle démontré et contribution au développement humain en ajoutant des connaissances à la science globale ou en produisant des produits spécifiques dans un système économique national ou international;
  5. Une mesure raisonnable de la stabilité des conditions d’exploitation et du financement sur une période déterminée;
  6. Dynamisme organisationnel démontrant une capacité à s’adapter à l’environnement extérieur et à l’influencer, ou capacité démontrée à se renouveler et à se développer même en période de conditions extérieures hostiles;
  7. L’articulation institutionnelle est largement jugée à travers la capacité à établir réseau/à collaborer avec d’autres organisations, c’est-à-dire la capacité de forger et de maintenir des partenariats productifs avec d’autres institutions scientifiques;
  8. Pertinence dans la mission, les programmes et les résultats d’une institution ou d’un réseau, en fonction des objectifs de développement durable fixés par le pays et / ou la communauté internationale;
  9. Capacité technique / administrative: posséder des installations techniques et administratives (bureaux, laboratoires, équipements, etc.) fiables et efficaces pour assurer un niveau constant et durable de production scientifique et technique;
  10. Capacité financière: disposer d’un organisme de gestion financière et d’un personnel disposant de procédures financières écrites conformes aux normes internationales, d’une unité financière et comptable spécialisée, d’une expérience antérieure de gestion des fonds des bailleurs de fonds et d’un audit financier externe annuel.

Chaque pays est invité à participer à l’appel en présentant pas plus d’une candidature. Toutefois, une dérogation à cette règle pourra être évaluée seulement si elle est dûment justifiée. Les organes techniques ou de recherche des Communautés Économiques Régionales peuvent également proposer une candidature. Les mêmes conditions d’admissibilité que pour les pays s’appliquent. 

Haut

6.     Critères de sélection

Les établissements candidats doivent remplir et envoyer le formulaire de candidature comprenant les sections suivantes:

Section I:         renseignements concernant l’établissement candidat ;

Section II:        résumé abrégé (entre 500 et 1000 mots), détaillant la proposition de collaboration et la contribution concrète du candidat à un ou plusieurs des piliers thématiques (Analyse du climat, WEF (Nexus Eau-Énergie-Alimentation), Eaux souterraines, Gouvernance et Diplomatie de l’Eau);

Section III:      modèle de critères d’excellence dûment rempli;

Section IV :     déclaration du requérant. Document attestant que les données fournies sont correctes. Il doit être signé par le responsable de l’établissement candidat;

Section V:       l’appui/endossement gouvernemental obligatoire doit être déclaré et joint (format libre). Les institutions qui souhaitent accueillir et éventuellement appuyer le secrétariat de l’UA / NEPAD CEANWATCE doivent fournir des éléments probants de leur engagement sur les éléments suivants: le local, les installations, le soutien financier, le personnel.

Haut

7.     Évaluation des candidatures

L’évaluation des candidatures reçues sera effectuée en fonction de la qualité du rapport (Section II) et des critères d’excellence (Section III) détaillé dans le tableau ci-dessous en fonction des seuils minimaux et des pondérations associées:

  Critère d’évaluation Seuil minimum % Pondération
Section II Pertinence par rapport aux principaux piliers thématiques, impact sur la politique / prise de décision et mise en réseau au niveau régional aucun 10%
Section III 1. Capacités scientifiques et techniques 10 points 20%
  2. Insertion en réseau et travail en équipe 10 points 20%
  3. Capacité de développement des ressources humaines 6 points 15%
  4. Capacité financière et durabilité aucun 20%
  5. Capacité d’influencer les politiques publiques sur l’eau aucun 15%

 

Le Formulaire de candidature dûment signé (section I), la Déclaration du Candidat (section IV) et l’Avenant Gouvernemental (section V) sont obligatoires. Le manque ou l’inexactitude de ces documents conduira au rejet de la candidature.

Haut

8.     Processus de soumission et de sélection

Les candidatures reçues seront évaluées par un comité de sélection établi à cet effet. Le comité sera composé de scientifiques, d’experts en matière de projets de renforcement des capacités, d’experts en gestion institutionnelle, d’experts en nouvelles technologies de communication et d’information, de représentants des Communautés économiques régionales, de l’AMCOW, du NEPAD, de SANWATCE, de WANWATCE, du PHI de l’UNESCO et de la Commission Européenne.

La procédure de sélection se composera de trois étapes:

Étape 1:     réception des dossiers de candidature, évaluation administrative et technique de l’éligibilité selon les critères d’évaluation (seuils minimums). Sur la base de la méthode de pondération, un minimum d’institutions candidates sera présélectionné, selon la disponibilité du budget.

Étape 2:     visites sur place des Candidats présélectionnés (communiquer avec quelques semaines d’avance) et audit technique.

Étape 3:     décision finale et communication des résultats. Un processus sera lancé pour finaliser l’accord de réseau dans le cas où la candidature est retenue. 

Haut

9.     Date limite de réception des dossiers

Les établissements doivent indiquer leur volonté de devenir membre du CEANWATCE en envoyant le dossier de candidature complet avant le :

Date: 28 Février 2017

Heure: 12:00 (GMT+2)

Sur présentation d’un Formulaire de Candidature dûment rempli, un accusé de réception sera envoyé dans 48 heures. Les demandes seront examinées par le comité de révision. Les résultats du processus de sélection (candidature retenue ou pas) seront communiqués à la personne de contact, comme indiqué dans le formulaire de candidature.

Haut

10.  Envoyer votre candidature

  1. Téléchargez le formulaire ici
  2. Les formulaires complets et remplis doivent être envoyés par courriel à: [email protected]

Seuls les fichiers PDF seront acceptés.

 

Haut

11.  Information additionnelle et demandes de renseignements

Pour plus d’informations sur les Réseaux d’excellence de l’UA / NEPAD, visitez le site: www.nepadwatercoe.org

Veuillez adresser toutes demandes de renseignements au gestionnaire de programme de l’UA / NEPAD SANWATCE (Mr Nico ELEMA): [email protected]



Note that external content is often used in creating news articles on this site. If you want to use the content, please ensure that the relevant source is referenced, as indicated at the end of the article.
Also note that, although we source high-quality content, we cannot verify or be held accountable for the accuracy of external media content. News articles also do not necessarily reflect the views or opinion of the NEPAD Water Centres of Excellence Network